www.taxi-marseille-provence.com
Taxi Marseille Provence :
Distinguez vous sur le web ! avec le Commercial digital ® by Jalis.

Que faire pour devenir chauffeur de taxi ?

Que faire pour devenir chauffeur de taxi ?

Que faire pour devenir chauffeur de taxi ?

PUBLICITE

Quel examen obtenir pour exercer ce métier ? Comment acheter une licence ?
Vous souhaitez devenir artisan taxi ou louer une licence dans le but d'exercer ce métier ? Voici la marche à suivre.


Examens

L'examen délivré par le Préfet comprend deux parties distinctes, l'une nationale donc commune à toutes les villes de France, l'autre départementale suivant le lieu choisi pour exercer la profession taxi.

Examen national : les épreuves concernent la connaissance de la langue française, la réglementation taxi, le Code de la route, la gestion d'une entreprise, enfin des questions sur la sécurité du conducteur.

L'obtention se fait avec au moins 20 points sans note inférieure à 8, celle-ci étant éliminatoire.

Seule l'obtention de la partie nationale de l'examen permet de passer la seconde partie.

 

Le reste :

Le certificat de capacité professionnnelle
Une fois l'examen en poche, il vous faudra obtenir le certificat de capacité profesionnelle.

Pour s'inscrire à l'examen du certificat de capacité professionnelle, il faudra avoir passé une visite médicale auprès d'un médecin agréé, aux conditions définies à l'article R127 du code de la route.


Les conducteurs en exercice devront renouveler cette visite tous les 5 ans jusqu'à l'âge de 60 ans, puis tous les deux ans de 60 ans à 76 ans et enfin tous les ans à partir de 76 ans. Un gage de sécurité pour les clients qui serait sûrement tout aussi utile pour la sécurité des chauffeurs de taxi, si tous les usagers motorisés de la route devaient aussi s'y soustraire, au moins à partir de 70 ans.

Une attestation de formation aux premiers secours datant de moins de trois mois devra également être fournie.

 


Les obligations pour devenir chauffeur de taxi

Outre l'examen et le certificat de capacité professionnelle, il vous faudra également :

- Etre titulaire d’une autorisation de stationnement, délivrée par le Préfet de police pour Paris ou par le Maire pour la province
-Ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation définitive au bulletin n°2 du casier judiciaire
-Etre en possession de votre carte professionnelle en cours de validité
-Equiper votre véhicule taxi des signes distinctifs suivants :
     - un compteur horokilométrique qui permet de calculer le prix de la course en fonction des kilomètres parcourus ainsi que du temps passé pour effectuer cette course. Le tarif dépendra également du moment où vous effectuerez la dite course : jour férié ou non, de jour ou de nuit.
     - un dispositif extérieur lumineux la nuit portant la mention Taxi. Ce globe lumineux permet au client de repérer la voiture taxi.
     - l’indication, visible de l’extérieur, de la commune d’attachement, ainsi que du numéro d’autorisation de stationnement. Il s'agit d'une plaque qu'il vous reviendra de faire établir et qui se fixe généralement à l'avant droit de la voiture, sur la calandre.

Une licence s'achète auprès d'un chauffeur dont la licence est exploitée depuis plus de 15 ans.

Lorsque vous serez taxi, vous ne devrez pas laisser votre licence plus de deux mois consécutifs sans l'exploiter.

Vous serez dans l'obligation d' exercer votre métier au moins cinq années avant d'avoir le droit de revendre votre autorisation de stationnement.

 

LEGISLATION :

Arrêté du 7 décembre 1995 relatif à l'examen de CDC professionnelle de conducteur de taxi
Loi n° 95-66 du 20 janvier 1995 relative à l'accès à l'activité de conducteur et à la profession d'exploitation de taxi. Article 2, art 2 bis
Décret n° 73-225 du 2 mars 1973 relatif à l'exploitation ds taxis et voitures de remise
Article 2 du chapitre 1" Exploitation des taxis"